Nouveau PTZ +

 

 

NOUVEAU PTZ, DEVENEZ PROPRIÉTAIRE !

Revalorisé au 1 er janvier 2016, le nouveau PTZ s’applique désormais à 40% du coût total de votre projet (contre 18 et 26% en 2015). Il touche aussi un plus grand nombre de bénéficiaire en réhaussant le plafond des revenus éligibles.

Vous en faites peut être maintenant partie ? 2016 est votre année pour accéder à la propriété !

 

Avec le PTZ, l'Etat vous soutient pour devenir propriétaire. Le Prêt à Taux Zéro est un prêt dont les intérêts sont pris en charge par l’État, sans frais de dossier, pour l’achat d’une première résidence principale (réservé aux personnes n’ayant pas été propriétaires de leur résidence principale depuis au moins deux ans) et répondant à un certain niveau de performance énergétique. Ce prêt doit être associé à un prêt bancaire et éventuellement un apport personnel.

LE NOUVEAU PTZ S'ADRESSE À QUI ?

Pour bénéficier d’un Prêt à Taux Zéro, il faut certifier ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux années précédant le prêt. Cependant, cette condition n’est pas requise dans le cas d’un emprunteur titulaire d’une carte d’invalidité, bénéficiaire de l’Allocation pour Adulte Handicapé ou victime d’une catastrophe naturelle ayant entrainé la destruction de sa résidence principale.

S’ajoutent des conditions de ressources, ces dernières ne devant pas excéder un plafond définit par les charges de la famille et le lieu de résidence, et des conditions liées au logement, qui doit être la résidence principale de l’emprunteur au plus tard dans les 12 mois qui suivent la fin des travaux ou l’achat du logement.

 

PLAFONDS DE RESSOURCES*

Enfin, le logement doit répondre à des critères de performance énergétique : il doit respecter la réglementation thermique RT2012.

COMMENT ET COMBIEN EMPRUNTER AVEC LE PTZ ?

Tous les organismes bancaires et de crédit proposant des prêts immobiliers et qui sont conventionnés par l’État peuvent proposer un Prêt à Taux Zéro en complément d’un autre prêt. Le remboursement se fera sur une durée de 12 à 25 ans selon les revenus de l’emprunteur.

Le montant du PTZ, exprimé en pourcentage de la valeur du bien convoité, peut atteindre jusqu’à 40% du budget.

Le montant empruntable grâce au PTZ est fonction du montant maximal de l’opération (TTC) dans la limite d’un plafond lié à la zone géographique de l’implantation et le nombre d’occupants. Les plafonds d’opération dépendent eux aussi de la composition du ménage et de la zone géographique du logement.

 

QUOTITÉ MAXIMALE DU PTZ*

Les zones géographiques ont été définies en tenant compte de la tension du marché immobilier local :

  • Zone A : Agglomération parisienne et grandes agglomérations de Province, Côte d’Azur, Genevois français.
  • Zone B1 : Agglomérations de plus de 250.000 habitants hors zone A, grande couronne autour de Paris, pourtour de la Côte d’Azur, quelques agglomérations où les prix de l’immobilier sont hauts, Outre-mer, Corse et Îles.
  • Zone B2 : Agglomérations de plus de 50.000 habitants, communes chères en zones littorales ou frontalières, pourtour de l’Île-de-France.
  • Zone C : Reste du territoire français.


Vous souhaitez calculer votre PTZ, contactez-nous !

 

 

* source : Ministère du Logement